Le Carmel de Figeac

, par Anne-Marie

Au coeur de la ville, chaque jour, des religieuses prient au rythme des offices, du travail et de l’oraison. La chapelle est ouverte pour la célébration eucharistique du lundi au vendredi à 18H30 et les autres jours de la semaine à 8h30. Vous êtes les bienvenus.

- Le Carmel de Figeac

Cloître du couvent

Pour cette fondation le Carmel acheta l’ancienne maison des dominicains. Installés à Figeac depuis 1252, les dominicains furent chassés par la révolution. Les sœurs occupèrent les bâtiments déjà existants jusqu’en 1899. A cette date le couvent fut reconstruit selon la forme actuelle.

- Le Carmel s’enracine dans l’Ancien Testament avec le prophète Elie.

  • Je brûle de zèle pour le Seigneur Dieu.
  • Il est vivant le Seigneur devant qui je me tiens.

C’est la double devise du Carmel.

Tout commence en Terre Sainte quand des ermites établis sur le Mont Carmel conçoivent une forme de vie unissant solitude et vie communautaire. Ils reçoivent en 1202 la règle primitive des frères de l’ordre de la bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel.

En 1562 Thérèse d’Avila imprime à l’ordre un élan nouveau : un retour aux sources animé d’une ardente flamme apostolique. Elle fonde le premier monastère de carmélites déchaussées (à Avila).

Le Carmel est une vive flamme d’amour qui brûle pour Dieu et pour les hommes. Attirée par l’Absolu du Dieu vivant la carmélite est là pour l’adoration et la louange gratuite, à la recherche d’une communion toujours plus profonde avec Dieu. Retirée du monde mais présente à tous ses besoins elle intercède pour tous les hommes ses frères.

Soutenir par un don