MESURES SANITAIRES IMPOSÉES A l’EGLISE

, par Père Guillaume

MISE à JOUR samedi 9 mai

Recommandations concernant le déconfinement et la reprise partielle des activités paroissiales.

1) Préconisations Gouvernementales
-  Dans un premier temps, que tout ce qui peut continuer en télétravail puisse se poursuivre,
-  Pas de réunion de plus de 10 personnes, favoriser dans la mesure du possible les visioconférences pour réduire au maximum les rencontres physiques. La seule exception est pour les funérailles (jusqu’à 20) et les enfants (15) dans les écoles (cette exception ne vaut pas pour la catéchèse). Il n’y aura pas d’autre exception avant la Pentecôte.

2) Si du monde vient à la paroisse, mettre en œuvre des protocoles d’hygiène pour éviter toute contamination :
-  Lavage des mains (conseillée à l’arrivée de la personne) et pour nous régulièrement, soit eau + savon, soit solution hydroalcoolique ;
-  Utilisation de mouchoirs jetables ;
-  Tousser dans sa manche ;
-  Mettre en œuvre les mesures de distanciation physique :
· Ne pas se serrer les mains ou embrasser pour saluer, ni accolade ;
· Distance physique d’au moins 1 mètre (soit 4m² sans contact autour de chaque personne) ;
-  Aérer régulièrement (toutes les 3 heures) les pièces fermées, pendant quinze minutes ;
-  Après une rencontre, on peut rassembler jusqu’à 10 autres personnes dans le même lieu à condition de laisser un intervalle de temps de 3 heures. Sinon, il faut préalablement tout désinfecter (chaises, tables, etc.).
-  Désinfecter régulièrement les objets manipulés et les surfaces (poignées de portes, rampe d’escalier, chaises, bureau, matériel informatique ou photocopieur…) y compris les sanitaires ; ou bien, attendre 3 heures avant que quelqu’un d’autre les touche (cela est valables dans les salles paroissiales comme dans les églises).
-  Utiliser une lingette de nettoyage après son passage aux toilettes.

3) Célébrations liturgiques :
Pas de rassemblement (eucharistique ou autre) avant le week-end de Pentecôte.
Pour toute célébration privée (moins de dix personnes) :
▪ Une seule personne doit ouvrir et fermer la porte, la poignée de porte pourra être désinfectée.
▪ Les bénitiers restent vides, pas d’aspersion des fidèles.
▪ Gel hydro-alcoolique ou eau savonneuse disponible près de l’entrée. Se laver les mains en entrant et avant de sortir.
▪ Si quelqu’un arrive avec des gants, les lui faire retirer car ils peuvent être infectés.
▪ Éviter de se serrer la main et de s’embrasser conduit, s’abstenir du geste de paix.
▪ Respecter la distance d’un mètre entre chacun (un siège sur deux).
▪ Pour le lavabo, ne pas hésiter à utiliser une aiguière et de l’eau savonneuse ou une solution hydro-alcoolique.
▪ S’il y a concélébration les prêtres et autres ministres communient par intinction.
▪ La communion eucharistique ne peut être donnée que dans les mains. Un sens précis de circulation doit empêcher que les personnes se croisent.
▪ Les prêtres peuvent se laver les mains avant et après la distribution de la communion.
▪ baptêmes ou des mariages : moins de dix participants, provenant de moins de 100 km. Le prêtre ne touche pas l’eau baptismale et ne souffle pas dessus (utiliser une coquille ou même une louche ou autre grande cuiller). Onction du saint-chrême avec un stylet (coton-tige) ou au moins après s’être bien lavé la main.

Eviter de porter des gants : ils donnent un faux sentiment de protection.
Rester chez soi en cas de symptômes évocateur du COVID-19 et contacter son médecin.
Pour les visites auprès des malades, personnes âgées, l’évêché est en attente de livraison de masques. Sinon la paroisse peut s’en procurer (prix normalement 0,95 € le masque grand public).

déclaration de Mgr Camiade à propos de la décision du gouvernement de ne pas autoriser le culte public avant le 2 juin
DÉCLARATION ICI

Bonsoir,

Le premier ministre a exprimé son souhait que les célébrations publiques ne reprennent pas avant le 2 juin.

J’en suis très attristé, comme la plupart d’entre vous, j’imagine.

Ci-joint le communiqué du conseil permanent qui vient d’être publié. Le conseil permanent souhaite échanger à nouveau avec le gouvernement sur la base du plan de déconfinement que nous avions présenté.
Nous aurons à nouveau une visioconférence des évêques de France le 4 mai pour faire le point.

Demain, nous avons une visioconférence des évêques de la Province de Toulouse qui nous permettra d’échanger sur ces événements.

Au plan du diocèse, nous ferons le point jeudi matin avec le conseil épiscopal sur ce qui concerne divers aspects de la vie des paroisses.

Pour les prêtres, prévoyez, en principe, un maintient du conseil presbytéral prévu le 28 mai. Les modalités pratiques seront précisées.

Pour les diacres, je propose de nous réunir le samedi 13 juin de 9h30 à 14h00 à l’évêché.
(le colloque prévu initialement à cette date a été repoussé d’un an)

Soyez assurés de ma prière.

Que Notre-Dame de Rocamadour intercède pour nous et tous nos fidèles privés des sacrements.

+ Laurent Camiade
MESSAGE DE LA CEF du 28 avril ICI

Homélie de Mgr Camiade pour le troisième dimanche de Pâques : ici

Message vidéo de Pâques de notre évêque ICI

Homélie de Pâques de Mgr Camiade ICI

Message de Mgr Camiade du samedi saint ICI

Vidéo de Mgr Camiade pour le VENDREDI SAINT ICI

Vidéo de Mgr Camiade pour le Jeudi Saint ICI
Homélie de Mgr Camiade pour le jeudi saint ICI

Homélie de Mgr Camiade pour la solennité de l’Annonciation ICI

PAR DÉCISION ÉPISCOPALE, TOUTES CÉLÉBRATION PUBLIQUE ANNULÉES

"je vous rappelle qu’aucune célébration publique n’est possible jusqu’à nouvel ordre (ni messes dominicales, ni messes de semaine, ni baptêmes, ni mariages, ni veillée de prière, ni adoration), même si ces églises pourront rester ouvertes.

1. Aucune messe (dominicale, de semaine, de funérailles) avec une assemblée, de quelque taille qu’elle soit, ne doit être célébrée. Les églises peuvent ouvertes, avec moins de 20 personnes en prière individuelle et à distance les unes des autres.

2. Si vous jugez possible qu’une messe soit célébrée pour des communautés religieuses bien déterminées, il convient absolument que ce soit sans aucune personne étrangère à la communauté ; que le prêtre reste à distance des Sœurs. Il serait sage que la communion soit distribuée par une des religieuses.

3. Pour les obsèques, elles peuvent pour le moment être célébrées dans les églises. L’assemblée devra être inférieure à 20 personnes et celles-ci devront se répartir dans l’ensemble de l’église. Il faut reporter la célébration eucharistique à des temps meilleurs. Seul celui qui préside bénit le corps avec l’eau bénite ; les autres s’approchent et s’inclinent sans toucher le cercueil et font le signe de croix sur eux-mêmes.

4. Baptêmes, mariages, confrmations, professions de foi, premières communions, sont à reporter à des temps meilleurs.

5. Pour les scrutins, le Service national SNCC fournit aux diocèses les éléments nécessaires pour les circonstances actuelles.

6. Les confessions doivent se faire dans des lieux qui permettent un mètre de distance et de ne pas se tenir face à face.

la prière à Notre-Dame contre le coronavirus (cf. la neuvaine des sanctuaires promue chez nous par celui de Rocamadour).

NEUVAINE ICI

Inviter à allumer un cierge pour prier à cette intention est un geste privé recommandable.

RAPPEL :

Pratiquer les « gestes-barrière » (se laver les mains, ne pas embrasser ni serrer la main, garder la distance d’un mètre), pas de communion distribuée directement dans la bouche, pas de geste de paix et s’organiser pour que les fidèles s’installent une chaise sur deux, un rang sur deux Pour ceux qui ont des doutes sur l’opportunité de la mise en pratique stricte de ces consignes, je recommande la lecture de l’interview de Mgr Centène, évêque de Vannes, grâce au lien suivant :

https://www.vannes.catholique.fr/questions-a-mgr-centene-a-propos-des-mesures-liees-au-

Mgr Camiade, évêque de Cahors

- Précisons que vos prêtres continuent fidèlement de célébrer pour vous la messe ! Toutes les intentions demandées par les familles, nous les prenons bien dans le sacrifice eucharistique (que nous sommes tenus de célébrer en privé)

- merci de continuer de prier depuis votre maison : c’est maintenant particulièrement qu’il faut soutenir nos frères et sœurs dans l’épreuve. Un relais de prière va être organisé par la paroisse via internet.

Soyez certains de l’amitié et de la prière de vos pasteurs

"Notre secours est dans le Nom du Seigneur"
+Père Guillaume

Soutenir par un don