La restauration de l’orgue

, par Samuel

La restauration de l’orgue a débuté en janvier 2012. Cette restauration a pour but de remettre l’orgue intégralement en état : nettoyage du buffet, remise en état des sommiers, vérification de l’étanchéité, changement du moteur, remise en état des tuyaux et remplacement de certains de ceux-ci.

Tuyaux prêts à partir

Pour le facteur d’orgue, la première étape a été de repérer les différents éléments, puis de démonter pièce par pièce l’intérieur de l’orgue. Il a fallu commencer par les quelques 1700 tuyaux. Seuls les 6 plus gros, faisant près de 5m de haut sont restés sur place. Puis ce fut le tour des claviers et de la mécanique. Enfin, il a fallu sortir les sommiers et les porte-vents.

Le squelette de l’orgue

L’orgue est maintenant vide. A partir de cet étape, le facteur travaille à son atelier. Pendant ce temps, la commune met aux normes l’électricité de l’orgue et met en place l’échafaudage pour restaurer le buffet. Ce que le facteur d’orgue fait immédiatement après.

Les entrailles d’un sommier

Dans l’atelier du facteur d’orgue, alors que les tuyaux sont soigneusement rangés, le travail commence sur les sommiers. Il faut dresser les tables (c’est à dire les rendre bien plates. Il faut refaire l’étanchéité afin que l’air ne s’échappe pas à l’extérieur et ré-assembler les éléments.

L’étape suivante pour le facteur est de ramener les sommiers et le nouveau moteur à l’orgue afin de libérer de la place à l’atelier.

Soutenir par un don