Quarante jours nous sont donnés...

, par Secrétariat

Duc in Altum !
Je ne connais pas de période de l’année plus chargée en paradoxes que celle que nous vivons en ce moment… Le conditionnement commence à grand renfort de dinde farcie, de bûche de Noël, de chocolats et autres gâteries... Je n’oublie pas le champagne du nouvel an, les galettes de l’Epiphanie, et les crêpes de la Chandeleur… Puis vient le Carnaval… "période de fête" mais aussi de rupture, dont l’étymologie latine vient de "carnis levare" (enlever, ôter la viande, la chair) et précédant le mercredi des Cendres, qui inaugure les quarante jours du Carême… et ses résolutions en matière de sobriété. La tradition en fait l’âge d’or des soupes et du poisson, qui tient là sa revanche… et vient même nous narguer… lorsque ça devient dur, autour de Pâques… au tout début d’avril !
Alors, une fois n’est pas coutume, laissez-moi vous proposer quelque chose qui saura renouveler vos habitudes… Et si, durant ce Carême, vous en profitiez pour vous nourrir vraiment… NOURRISSEZ-VOUS LARGEMENT !... de l’Ecriture… NE VOUS PRIVEZ PAS des mots de Dieu durant ce TEMPS DE MARCHE vers Pâques… à la façon du prophète Elie qui, "fortifié par la nourriture de l’Ange, marcha quarante jours et quarante nuits jusqu’à l’Horeb, la montagne de Dieu" ! (1 Rois 19,8). Et si, durant ce temps peuplé de quantité d’actions de Carême… vous en profitez pour vous reposer… REPOSEZ-VOUS LARGEMENT !…, reposez-vous en Dieu… Osez croire que « si le Seigneur ne bâtit la maison les bâtisseurs travaillent en vain ! » (Ps 126(127)). Le Christ lui-même nous le dit : « C’est la miséricorde que je veux, non le sacrifice ! » (Mt 12,7).
Que ce temps de maturation soit pour tous l’occasion de renouveler nos manières de "faire communauté"… de Bagnac à Quissac et de Gréalou à St Perdoux, avec nos joies et nos peines, et avec nos frères chrétiens d’Iraq figeacois ! Et profitons-en pour nous laisser réconcilier avec Dieu… car si Jésus, le Christ, "visage de la miséricorde" du Père, a été pour nous de la Crèche à la Croix… c’est aussi pour nous dire à sa façon que "quand on aime on ne compte pas !"

P Christian Robert

Soutenir par un don