Saint Perdoux

, par Anne-Marie

SAINT-PERDOUX ET SON EGLISE ROMANE

Si vous aimez le calme et la solitude, vous trouverez dans le Lot, au détour de Figeac, un village paisible, Saint-Perdoux et sa remarquable église.

Une dizaine de maisons en pierre des siècles passés composent le bourg. Deux rues, trop étroites pour autoriser le stationnement des voitures, conduisent à la petite église Saint Paradulphe, flanquée de son cimetière dominant la vallée.

Ce qui vous touchera immédiatement c’est la sympathie des habitants, heureux de vous accueillir dans leur village fleuri.
L’église conserve cet aspect extérieur austère qu’ont les églises fortifiées. Elle ressemble à une lourde croix posée sur le sol. Mais le seuil franchi, la surprise vous attend : vos yeux sont éblouis par cette merveille romane. On est séduit par les belles proportions du chœur et de la nef. Les quatre chapiteaux du chœur, au décor d’entrelacs et de motifs végétaux sont d’une facture très particulière traduisent une influence byzantine. Les tailloirs (ou parties supérieures des chapiteaux) sont gravés d’un "cartouche carolingien" mais l’ensemble peut être daté du XIème siècle. Les chapiteaux de la nef, en revanche, sont d’une austère simplicité à l’exception d’un chapiteau historié représentant un ange tenant un phylactère, sorte de banderole. La symbolique possible de cette organisation des chapiteaux pourrait être qu’en se déplaçant de l’ouest vers l’est, on se dirige vers l’arbre de vie, vers l’orient, vers la Résurrection.

Quant aux deux chapelles latérales voûtées sur croisée d’ogives, elles sont datées 1715 à la clé de la voûte.
Le titulaire de l’église est Saint Paradulphe, abbé bénédictin de Guéret, qui mourut en 738. Sa statue, de facture récente, a été sculptée par Henri Puget.

A l’extérieur, une promenade autour de l’église permet d’observer l’ensemble du bâtiment. L’abside semi-circulaire conserve quelques modillons à copeaux (fin XIème siècle). Le clocher massif de plan quadrangulaire domine la partie occidentale de l’église et l’aménagement de son sommet lui donne l’allure d’une tour de défense.

D’après les renseignements fournis par M. Tayrac

Soutenir par un don