Vous avez dit "ordination diaconale" ?

, par Secrétariat

Vous avez dit « ordination diaconale » ?

Voilà quelques mois déjà que nous entendons parler d’ordination diaconale. Et le grand jour se rapproche. En effet, c’est le 29 juin que Jean- Baptiste Digeon sera ordonné diacre en vue de devenir prêtre l’année prochaine.
Mais, qui est Jean-Baptiste Digeon ? Si vous venez à la messe de Figeac, vous le reconnaitrez sans problème. C’est ce jeune homme, toujours prêt à rendre service qui vous accueille avec un grand sourire ; que vous voyez aussi entouré d’une troupe de gamins qui ont l’air de le considérer comme leur grand frère.
En juin, Jean-Baptiste vivra donc une étape importante dans son cheminement vers la prêtrise puisqu’il s’attache déjà là à respecter les trois engagements presbytéraux : célibat, obéissance à l’évêque et lecture des offices du jour.

Premier degré du sacrement de l’ordre

Le sacrement de l’ordre comporte trois degrés : l’ordination diaconale, l’ordination presbytérale (par laquelle on devient prêtre) et l’ordination épiscopale.
Le Diaconat est donc le premier degré du sacrement de l’Ordre par lequel, Jean-Baptiste va se mettre au service du Christ à travers les hommes qu’il va rencontrer, et en particulier les plus pauvres. Il se met au service de la communauté chrétienne et de l’Eglise.

L’accompagnement de la communauté paroissiale

Dans sa démarche, il a été accompagné, cette année, à Figeac, par une équipe de laïcs et les trois prêtres de la paroisse. Il a composé cette équipe avec des personnes très différentes en âges, sensibilités et responsabilités dans et hors l’Eglise. Une diversité recherchée qui aura apporté une ouverture du cœur et d’esprit indispensables à toute personne qui s’engage à suivre le Christ
L’an prochain, Jean-Baptiste sera toujours des nôtres, de façon plus soutenue même puisqu’il y vivra son année diaconale Il pourra ainsi s’appuyer sur le soutien des prêtres de l’équipe pastorale. Il aura aussi besoin de compter sur notre prière, la sympathie de notre présence et l’amitié de ceux avec qui il va travailler.
D’après une interview de l’équipe du JP

Soutenir par un don